Innovation chez ergoCentric

février 27th, 2017

Innovation chez ergoCentric

par Terry Cassaday

Récemment, ergoCentric a eu le privilège de recevoir le prix « Technologie et innovation » de la chambre de commerce de Mississauga, la ville où est situé notre siège social. Cette reconnaissance publique m’a amené à réfléchir au rôle que joue l’innovation dans l’évolution et la croissance d’ergoCentric et aux mesures volontaires que nous avons prises au fil du temps pour nous assurer que nos produits restent pertinents dans cette industrie hautement concurrentielle.


Innover ou mourir.

L’industrie du mobilier de bureau est vaste. La valeur du segment des sièges à lui seul est estimée à 10 milliards de dollars (en Amérique du Nord) – et des milliers d’entreprises en font partie. C’est un marché mature affichant un taux de croissance lent. Pour les sociétés comme la nôtre menant des activités dans des marchés parvenus à maturité, il n’existe pas beaucoup de sources de croissance. C’est pour cette raison qu’il est primordial de lancer des produits uniques et supérieurs, assortis d’une proposition de valeur intéressante. Afin de rivaliser avec les autres et nous tailler une place dans l’esprit du client, nous devons être créatifs et innovateurs, de sorte que notre offre de produits se distingue de celle de nos nombreux concurrents.


Les clients ont plein d’idées.

airCetnricci se sentent à l’aise de faire des suggestions pour améliorer nos produits et, dans certains cas, en créer de nouveaux. Par exemple, la série airCentric n’aurait jamais été créée si nous n’avions pas reçu de commentaires de la part d’un de nos plus importants clients nationaux. Il nous a indiqué que nous devions apporter des changements esthétiques à nos sièges et que ses employés devaient comprendre la façon de les utiliser si nous voulions être pris en considération la prochaine fois qu’il y aurait un appel d’offres pour le contrat de sièges. Pour respecter notre parole envers l’ergonome qui était notre ambassadrice au sein de l’organisation du client, nous avons tenu compte de ses suggestions et avons œuvré à concevoir un siège de belle apparence, sans pour autant compromettre les éléments d’ergonomie dominants de notre industrie. Ce fut aussi un catalyseur pour la création de nos clés de réglage à formes géométriques brevetées et de nos plaques d’instructions avec icônes. Résultat : la gamme de fauteuils airCentric qui, selon nous, sont les meilleurs fauteuils à haute performance sur le marché.


N’ayez pas peur de l’échec. Et n’ayes pas peur d’admettre la défaite.

Comme dans la vie, il ne faut pas avoir peur de l’échec dans notre approche à l’innovation. L’une des conséquences indéniables de la peur de l’échec est de ne pas essayer d’innover. Une conséquence moins évidente, mais qui peut être pire, est d’éviter d’admettre l’échec en ne lâchant jamais prise à propos d’une idée innovatrice. L’acharnement, lorsque le marché vous indique que votre idée ne fonctionnera pas, vous fait perdre de l’argent, de l’énergie et du temps précieux, ainsi que des ressources qui devraient être mobilisées à la concrétisation de votre prochaine idée. J’ai vu des inventeurs passer toute leur vie à s’acharner sur une idée qui aurait dû être éliminée il y a plusieurs années. Nous avons tous déjà entendu l’expression : les lâcheurs ne gagnent jamais et les gagnants ne lâchent jamais. Toutefois, les gagnants n’ignorent pas la réalité.


L’amélioration continue est une forme d’innovation.

Il est rare qu’ergoCentric lance un produit et ne lui apporte jamais de changement par la suite. Que ce soit en fonction des commentaires provenant de notre équipe de vente, des clients, des ingénieurs, des concepteurs ou des évolutions technologiques ou matérielles qui nous permettent de réévaluer un produit, je n’ai jamais considéré le lancement de produit comme une déclaration qu’un produit est terminé. Et je n’ai jamais reçu de plaintes de client à ce sujet. Ils apprécient plutôt le fait que nous cherchions continuellement des moyens d’améliorer et de modifier notre offre de produits. Si les mots « amélioration continue » vous font penser à la réparation de défauts, vous limiterez votre croissance. Pensez plutôt à « innovation continue ».


Protégez v0s innovations.

Il est important de penser à protéger votre propriété intellectuelle (PI) dès le moment où vous avez une idée. Si vous attendez trop longtemps, vous pourriez perdre le droit de la protéger.

Les brevets sont coûteux. Aussi devez-vous être certain que votre idée vaut la peine d’être menée à bien. Malgré le coût et la complexité du processus d’obtention de brevet, je ne crois pas qu’il peut être évité. Je ne concevrai pas un nouveau produit important si je ne peux pas le protéger contre les reproductions.

Les marques de commerce peuvent avoir autant de valeur que les brevets, si ce n’est plus, et elles sont beaucoup moins chères. J’ai aussi découvert qu’elles étaient plus faciles à défendre. Avant de faire la demande pour votre première marque de commerce, lisez le livre Positioning: The Battle for Your Mind. En fait, je ne crois pas que vous devriez démarrer une entreprise sans l’avoir lu.


The résultats.

ergoCentric connaît une croissance rapide et je suis certain que la protection de nos innovations et que notre culture d’innovation continue en sont les principales raisons. L’innovation attire les nouveaux clients et les nouveaux employés. Elle stimule et motive tous ceux qui font partie de l’entreprise. Benjamin Franklin a dit qu’il y avait seulement deux choses de certaines dans la vie : la mort et les taxes. Toutefois, pour les entreprises qui n’innovent pas, la seule certitude est la mort.


A propos Terry Cassaday?

Terry is the Founder and Owner of ergoCentric. He is known as an innovative entrepreneur who has built ergoCentric to be one of North America’s leading ergonomic seating and accessories manufacturers. Terry has been instrumental in designing the company’s extensive line of seating systems and to date has over 20 patents and patents-pending, including those for electronic instruction systems, data storage, power generation and sensors in office chairs and beds. He also wrote and produced The Anatomy and Biochemistry of the Human Body in the Seated Posture and has published many articles on ergonomic seating.

Terry is most proud of ergoCentric’s 100% Fit program, being able to fit almost anyone - including those with physical ailments and disabilities - with the ideal office chair. Terry is a member of the Canadian Standards Committee for Office Ergonomics. He holds a Bachelor of Law from the University of Western Ontario.

Subscribe today to stay up to date on blogs written by Terry Cassaday and learn why your office chair is either ergoCentric or it’s not.


S'il Vous plaît Signalez Vos Commentaires et Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *